Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, dcommenter la bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASA - Universite´ Lille 1
Association de Solidarite´ des Anciens
Universite´ Lille 1 - Sciences et Technologies

2005 : La Bourgogne du Nord [F.WALLET] (20 - 24 septembre )

jeudi 20 février 2014 par F.WALLET

Escapade culturelle en Bourgogne du nord (20 - 24 septembre 2005).

C’est un véritable périple culturel que nous avaient préparé Bernard et Marie - Thérèse Pourprix pour ce petit voyage en Bourgogne.

Nous avons fait une plongée dans plus de 2000 dans d’histoire grâce à un parcours et des visites soigneusement sélectionnés où même ceux qui connaissaient déjà quelques sites ont découvert une Bourgogne trop souvent ignorée .

Le programme très dense de notre excursion dans le passé bourguignon oblige à une énumération chronologique.

Le deuxième jour commencé par la visite du château de Bussy - Rabutin où le cousin de Madame de Sévigné, exilé par Louis XIV pour avoir écrit son « Histoire amoureuse des Gaules », réalisa une décoration splendide à base de portraits, se continua par l’Abbaye de Fontenay, chef - d’œuvre des moines cisterciens du XIIe siècle où tout est à voir : l’église, le dortoir à magnifique charpente en châtaignier du XVe, le cloître, la salle capitulaire, le chauffoir...L’après - midi fut occupée par la visite du Parc Buffon à Montbard, avec sa Tour de l’Aubespin et le cabinet de travail où Buffon rédigea une grande partie de son « Histoire Naturelle » et surtout la Grande Forge, véritable installation industrielle expérimentale. Journée terminée par une promenade dans la vieille cité de Semur - en - Auxois, dominée par les quatre tours de ses anciens remparts (XIVe siècle).

_Notre voyage a continué par Flavigny - sur - Ozerain, ville forte au Moyen - Age, avec ses vieilles maisons pittoresques où l’ancienne abbaye bénédictine dont les bâtiments reconstruits au XVIIIe siècle abritent une fabrique de dragées à l’anis que nous avons pu visiter (les installations doivent d’ailleurs déménager l’an prochain dans de nouveaux locaux plus modernes et le site actuel serait alors transformé en musée). La crypte Ste Reine, partie inférieure de l’abside construite vers 750, comporte une chapelle dont les piliers sont un bel exemple de décoration carolingienne. L’église St Genest, du XIIIe siècle, comporte, quant à elle, des tribunes surmontant les bas - côtés, ce qui est très rare, dit - on, à l’époque gothique...Puis l’après - midi nous permit de nous promener sur le site d ’Alésia où les fouilles se poursuivent et de déambuler dans les vestiges de la cité gallo - romaine. Enfin, une halte à St Seine l’Abbaye nous fit voir l’église, ancienne abbatiale du XIIIe qui marque la transition entre le style roman bourguignon et le style gothique et dont l’intérieur renferme une fresque représentant la légende de St Seine.

Dijon nous occupa une journée : une promenade nous fit découvrir les vastes Halles datant du début du XXe, la rue Musette, la rue de la Chouette, le splendide Hôtel Chambellan et son magnifique escalier (XVe siècle), l’Hôtel de Vogüé, la maison Milsand...Nous avons visité l’église Notre Dame qui renferme une Vierge Noire et dont une tour porte l’horloge à Jacquemart rapportée de Courtrai par Philippe le Hardi en 1383, après sa victoire sur les Flamands...Visite moins traditionnelle : la Chartreuse de Champmol, en partie détruite en 1793 et dont un hôpital psychiatrique occupe le site, mais il subsiste le très beau Puits de Moïse et la chapelle au portail orné de cinq statues exécutées par Claus Sluter entre 1385 et 1394. Nous avons vu
également la cathédrale Ste Bégnigne qui renferme le tombeau de l’apôtre de la Bourgogne martyrisé au IIIe siècle et dont la crypte est en fait l’ancienne basilique romane du Xe siècle, œuvre de Guillaume de Volpano. Nous ne pouvions quitter Dijon sans visiter le Palais des Ducs de Bourgogne où se trouve le Musée des Beaux
- Arts : tout d’abord les immenses cuisines ducales puis surtout la salle des Gardes qui contient les tombeaux de Philippe le Hardi, de Jean Sans Peur, provenant de la Chartreuse de Champmol et de magnifiques retables en bois doré. Cette incursion dans l’histoire des ducs de Bourgogne se continua par une petite excursion à Clos Vougeot où, après avoir traversé les villages aux noms prestigieux de la Côte de Nuits, nous avons pu admirer les anciens pressoirs moyenâgeux du château. Petite halte à Nuits - St Georges car il aurait été dommage de ne pas acheter quelques bouteilles...

Enfin le dernier jour nous a conduits à Châtillon-sur-Seine pour voir les sources de la Douix, résurgence connue omme étant l’un des plus anciens lieux cultuels celtiques et sur tout pour visiter le musée où se trouve le remarquable cratère de Vix, découvert en 1953 dans la tombe de la « Dame de Vix », au Mont Lassois. Ce splendide vase en bronze, haut de 1,64 m, ainsi que le Torque en or et les nombreux objets exposés au musée nous ont fait remonter l’histoire jusqu’à la fin du premier âge de fer (la période hallstattienne), lorsque la région était un passage obligé de la route de l’étain qui venait de Cornouaille. Avant de repartir vers Villeneuve d’Ascq, une promenade nous a montré l’église St Vorles (XIe) dont la chapelle St Bernard, au sous - sol, est un vestige de l’église primitive.

En conclusion, nous ne pouvons que féliciter les organisateurs de nous avoir montré tant de monuments et de sites remarquables en cinq jours. Nous avons appris quantité de choses, d’autant que notre guide était excellente, et grâce au choix
des restaurants nous avons pu apprécier la table bourguignonne ce qui, après tout, fait aussi partie de la culture. Je ne signalerai que pour mémoire la convivialité habituelle de l’ASA qui a rendu ce voyage si agréable.

F.WALLET


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 148 / 315746

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 16- Voyages : Compte-rendus   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

    Creative Commons License