Multicolonnage en FLOAT 04
ASA Lille1 [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, dcommenter la bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASA - Universite´ Lille 1
Association de Solidarite´ des Anciens
Universite´ Lille 1 - Sciences et Technologies

Hommage à Betty

mardi 3 octobre 2017

Betty,

Fin juin, tu vas cesser d’animer les cours d’entretien de la forme, EdF, ainsi que l’appelle Pierre Delorme.
Il nous fallait organiser ce pot avant les départs en voyage, en vacances…C’est pourquoi une fois de plus nous t’obligeons à écourter ta présence à l’atelier d’Evelyne !
Depuis 2003, à l’initiative de Jean KREMBEL , tu animes le cours du mardi. Le nombre de sportifs s’étoffant chaque année, Jo LOSFELD te demande d’organiser un deuxième cours le jeudi. Tu l’assures pendant plusieurs années, avant de passer le flambeau à Pauline. Avec humour, gentiment et fermement, tu expliques comment améliorer nos postures, quels mouvements pour remédier à nos misères petites ou grandes !
A côté du sport, tu as beaucoup de centres d’intérêt, entre autres, peintures et sculptures que nous avons pu admirer lors de la dernière exposition, tu fais partie d’une chorale… Tu aimes découvrir de nouveaux horizons…
Nous te souhaitons de profiter pleinement de cette nouvelle retraite pour te consacrer à ce que tu aimes.
Merci Betty de ce bon moment de chaque semaine, chaleureux et animé, qui pour beaucoup d’entre nous dure depuis presque15 ans. Merci aussi à Pauline et à Amandine qui assureront désormais les cours.
Une pensée pour Pierre, organisateur attentif et rigoureux d’EdF. Il reprend des forces à l’Espoir. Nous souhaitons le retrouver bientôt parmi nous. Christine le remplace actuellement avec dynamisme et efficacité.
Je laisse maintenant la parole à Jean Gadrey, qui a parfaitement assimilé les bonnes pratiques posturales !

Danièle LEFEBVRE


Chère Betty,

Je fais partie des plus récents habitués, je devrais dire des plus récents fans, de tes séances de gym, depuis moins de deux ans. Il faut dire que, pendant quelques années, Nicole m’a tanné en me disant « tu devrais venir à la gym avec Betty, c’est vraiment super, et puis t’en as besoin sinon tu vas t’avachir mon gars ».
Bon, elle ne le disait pas exactement comme ça, mais c’est ce que j’ai compris et je me suis décidé. Et depuis, c’est dingue, ça a complètement changé ma vie, ma vie de tous les jours, je vais vous expliquer pourquoi. Par exemple, avant, quand je faisais la queue à la caisse d’un supermarché, j’étais là debout comme ça, bêtement, comme tout le monde, sur mes pieds, les bras ballants comme un gros ballot que j’étais. Eh bien, aujourd’hui, j’entends dans ma tête une petite voix, celle de Betty, qui me dit : « Jean, mets-toi en appui sur l’avant de tes pieds, comme ça oui, bien, mais attention pas trop, sans décoller les talons, juste les alléger, en appui sur tes dix orteils, voilà, tu y es, reste comme ça ». Bon d’accord, les autres clients qui font la queue et qui n’ont pas le bonheur de bénéficier des séances de Betty me regardent avec un drôle d’air en se disant « ce type il va se casser la binette en tombant en avant ». Mais pas du tout, je tiens parfaitement la position, sans m’appuyer sur mon caddie !
Mais ce n’est pas tout, car alors la même petite voix me dit : « tes bras ballants le long du corps, ça va pas du tout Jean. Écarte les coudes du corps, donne de l’aisance, ouvre ta cage thoracique, oui pas mal, allez, reste comme ça. Mais non, attention à tes côtes flottantes, il ne faut pas les sortir comme ça, rentre ton ventre, pieds parallèles, et serre tes fessiers ». Au fond de moi je râle un peu en me disant que si la nature nous a dotés de côtes flottantes, je vois pas pourquoi on ne les laisserait pas flotter tranquilles, ni pourquoi on devrait serrer les fesses si souvent. Mais malgré tout j’obéis à la voix de Betty car je sais qu’au fond elle a raison.
Et c’est comme ça que je me retrouve, toujours en train de faire la queue, mais dans cette position sublime (mime) qui arrache des cris - j’imagine des cris d’admiration - aux autres clients et à la caissière, laquelle me dit : ça va pas monsieur, vous voulez que j’appelle quelqu’un ? Je lui réponds : « non, ça va bien, c’est juste la voix de Betty dans ma tête », mais ça ne la rassure pas du tout sur ma santé mentale.
Ce n’est pas le seul exemple de l’incroyable « effet Betty » sur toute ma vie au quotidien. Tenez, avant, quand je regardais un match à la télé et que mon équipe favorite marquait un but, je criais « OUAIS !!! » en levant les bras au ciel comme ça, comme un ignorant que j’étais.
Maintenant, à chaque fois, j’ai dans ma tête la voix de Betty qui me dit : « Jean, baisse les épaules quand tu lèves les bras ». Franchement, ça, c’est le plus fou de tout ce que j’ai appris avec Betty. Baisser les épaules quand on lève les bras ! J’ai pas pigé tout de suite, au début j’ai même fait un haussement d’épaules dubitatif (comme ça), tout le contraire de ce qu’il fallait faire… Mais finalement, au bout de quelques années, on y arrive… si on s’accroche ! Et ça fait du bien !
En fait, il y a pire que cette histoire des bras en haut et des épaules basses. C’est quand il faut allonger sa colonne vertébrale en tirant les vertèbres cervicales vers le haut tout en maintenant basses les vertèbres inférieures et le coccyx. Vous voyez, avec ce fameux geste à la Betty (mime). Là, c’est carrément galère, surtout quand on a de l’arthrose ici ou là. C’est galère, mais ça fait du bien aussi !
Ce n’est pas tout sur l’effet Betty. Autre exemple, si je rentre le soir d’une réunion en étant un peu fatigué et un peu voûté, j’ai alors Nicole qui me dit : « Jean, ton sternum, il ne rayonne pas des masses ce soir ! ». Eh, oui, avec Betty, il faut avoir le sternum qui rayonne ! Vous voyez, comme ça (mime) ! Est-ce vous pourriez vous aussi envoyer quelques rayons de votre sternum à Betty pour la remercier ?
Cela dit, y a quand même des trucs bizarres. Par exemple, c’est quoi cette histoire de coller son nombril contre la colonne vertébrale ? On est quand même dans une université scientifique, non ? Vous connaissez des vertébrés dont le nombril est collé sur les vertèbres ? Sans parler de cet autre truc de Betty « avalez votre estomac », qui est contraire à tous les conseils des gastro entérologues…
En ce moment, c’est Roland Garros, et vous savez que lorsque le public est enthousiaste, il fait la « Ola ». Eh bien nous, pour montrer notre enthousiasme à Betty, on va faire ensemble une variante, la « Ola Betty » pour lui montrer nos progrès après des années d’enseignement patient avec un public très difficile. C’est simple : nous allons tous lever nos bras… en baissant bien nos épaules ! Allez, allez ! Bravo ! Et encore mieux : pendant qu’on est là, on va applaudir Betty… en baissant les épaules !!! C’est bon, vous pouvez vous décontracter…
Assez de mauvaises blagues, car tout cela c’était en fait pour conclure avec la seule chose sérieuse et sincère de ce petit discours pour rire : Betty, dans ton cas, ce n’est pas seulement ton sternum qui rayonne, c’est toute ta personne ! Tu as le rayonnement communicatif, entraînant, joyeux, élégant, et attentif à tous et à chacun ! Et c’est pour ça qu’on est des fans de tes séances et qu’on est très heureux de savoir que la relève, une excellente relève, est prévue. Merci pour ce rayonnement, au nom de tous.

Jean GADREY