Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Jeanne PARREAU

jeudi 7 février 2019

 

PARREAU Jeanne

Résumé de l’entretien avec Jeanne PARREAU

L’entretien a été réalisé le 15 septembre 2017 par Jean-Pierre Sawerysyn.

Jeanne PARREAU est née en 1937. Professeure agrégée du secondaire en mathématiques, elle fut détachée sur un poste d’assistant en 1962 à la Faculté des sciences de Lille. Elle fut par la suite nommée maître-assistante (MA), puis maître de conférences lors de la disparition du corps des MA. Elle consacra toute sa carrière d’enseignant-chercheur à l’enseignement et aux questions que son exercice soulève.

Au début des années 60, elle participa à la première expérience d’un enseignement par correspondance mis en place par Michel Parreau en propédeutiques pour permettre aux étudiants salariés inscrits à l’université, qui ne pouvaient pas assister aux cours et TD, de poursuivre leurs études. De même, son intérêt porté aux innovations pédagogiques la conduisit à enseigner aux DEUG par unités capitalisables, aux DEUG des instituteurs, au DEUG A personnalisé et au DEUG MISS (Mathématiques, Informatique, Sciences Sociales).

De 1982 à 1992, elle assura à mi-temps la direction du SUAIO (Service Universitaire d’Accueil, d’Information et d’Orientation). A partir de cette période, elle préconisa la possibilité de stages en entreprise pour tous les étudiants de l’université au moins une fois dans leur cursus universitaire avec validation du stage dans leur diplôme. En 1984, la loi « Savary » cristallisa les réflexions sur l’inadéquation des enseignements de DEUG à la réalité des flux croissants de bacheliers entrant à l’université sans projet précis. S’appuyant sur l’expérience acquise par le SUAIO, elle favorisa trois expérimentations : un dossier d’entrée à l’université pour chaque bachelier devant le guider pour son premier choix de filière, une semestrialisation généralisée des DEUG avec changement d’orientation possible entre les DEUG, et la création de formations professionnelles courtes, les DEUST (Diplôme d’Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques). Certains aspects furent abandonnés avant que la semestrialisation ne s’installât partout au cours des années 90.

Enfin, elle évoqua son vécu des événements de mai 1968 à Lille, et à Paris où elle se rendit en tant que secrétaire de la section locale du SNESup. Ce fut l’occasion pour Jeanne Parreau de fournir une analyse politique de cette période agitée. Elle a pris sa retraite en 1997.

Jean-Pierre Sawerysyn

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 39 / 375095

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

    Creative Commons License